Carnet de bord Marseille

Read in English En novembre 2013, Claudine Dussollier, Giovanna Tanzarella, Elizabeth Grech et Hela Ammar ont participé aux Instants vidéo, 26° édition du festival international d’art vidéo  organisé par Marc Mercier et Naïk M’Sili, directeurs de l’association Instants vidéo poétiques et numériques (Marseille) www.instantsvideo.com et membres fondateurs P&P. Table ronde IV 11-11-14 Le cœur de ce festival a eu lieu à la Friche la Belle de Mai, à Marseille, mais il égrène aussi ses « instants vidéo » dans différents points du monde en complicité des artistes et des militants de l’image, cette année au Japon, en Belgique, en Egypte et en Palestine. D’autant que cette édition célébrait le 50ème anniversaire de l’art vidéo, référence faite à ses fondateurs du mouvement Fluxus et de Nam June Paik, en compagnie de nombreux acteurs de l’art vidéo parmi lesquels Marc Hénine (artiste peintre, responsable des expositions à la Biblioteca Alexandrina, Alexandrie), Marianne Strapatsakis (artiste vidéaste, Corfou), Majid Seddati (artiste vidéaste et directeur du Festival international des arts numériques de Casablanca), Rania Stephan (réalisatrice, Liban), Rokshad Nourdeh (artiste, Iran) et Nisrine Boukhari (All Art Now, Syrie)…

Avec ces différents invités, le groupe de Pensée et Pratiques a participé à la table ronde « La coopération culturelle à l’heure des révolutions méditerranéennes » qui a eu lieu de 11 novembre.

Ces quelques jours ont permis d’interviewer plusieurs artistes et opérateurs culturels. Cette démarche d’entretiens et de débats s’est poursuivie deux semaines plus tard dans le cadre de Hiwarat, manifestation dédiée à l’écriture du théâtre arabe contemporain (www.lafriche.org/content/hiwarat), de la rencontre Trans Europe Halles autour du pouvoir de la culture dans le changement social (www.teh.net) et des 20èmes Rencontres d’Averroès (www.rencontresaverroes.net).

Aux Rencontres d’Averroès, le groupe P&P a participé à la conférence inaugurale « Athènes, Cordoue, Jérusalem. Héritage partagé ou dénié ?» et aux tables rondes « la Méditerranée, continent liquide ou ensemble fracturé ? », « Féminin-Masculin, liberté ou/et domination ? » et « la Méditerranée créatrice, l’art dans la cité ». A la rencontre TEH, P&P a assisté au débat sur la politique nationale et les lieux culturels artistiques avec Samah Hijawi de Makan (Jordanie), Vahid Evazzadeh (réalisateur et directeur de théâtre iranien) et modéré par Ahmed el Attar, directeur indépendant de théâtre et fondateur du Studio Emad Eddin (Égypte) et membre fondateur de P&P.

Ainsi, en novembre, Marseille a été le cadre d’intenses moments d’échanges sur les enjeux des échanges culturels en Europe et Méditerranée, de confrontation avec des approches, artistiques, philosophiques, historiques, politiques, avec des intervenants de tous les pays impliqués.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s